Taxi Driver

Martin Scorsese

Avec Robert De Niro, Jodie Foster, Harvey Keitel

Drame US
Durée : 1h 55min
Année de production : 1976

Synopsis

Travis, de retour du Viet Nam, trouve un emploi de chauffeur de taxi de nuit. Au son de la musique originale créée par Bernard Herrmann, Travis arpente les rues de New York, rencontrant un monde qu'il ne comprend pas tout, en cherchant un sens à sa vie. Déçu par la politique et la personne du candidat Ballantines, il va se mettre en tête de sauver une jeune prostituée du trottoir. Et pour se faire, ira jusqu'au bout de la violence qu'il porte en lui.

Que n'a t-on pas dit sur ce film visionnaire qui bouleversa le Festival de Cannes en 1976 ? Maîtrise de la mise en scène, obsession de la rédemption, naissance d'un des plus grands acteurs de sa génération... Taxi Driver est un film emblématique du cinéma américain des années 70. Déjà un classique.

Bernard-Pierre Molin

vétéran du Vietnam traumatisé par cette « sale guerre », Travis Bickle travaille comme taxi de nuit dans les « mean streets » de New-York. Témoin de la décrépitude sociale et humaine des bas quartiers, il se trouve écartelé entre deux amours chastes, l’un pour une WASP des beaux quartiers, qui le rejette, l’autre pour une jeune prostitué, qui le craint. A force de dépit, il se forge un destin d’ange exterminateur, prêt à tout pour laver la ville de ses souillures.

Pour Scorsese, Mean Streets était l’élan, Taxi Driver fut le saut dans la cours des grands. Palme d’Or 1976, cette claque visuelle et scénaristique est un condensé fulgurant de tous les thèmes du cinéaste : la fatalité, le mal, la violence, l’impuissance…, déclinés autour de cette atmosphère mystique à la limite du réalisme qui a assuré la renommée du film. La vision de la ville et les errances automobiles de Travis sont devenus des sources intarissables d’inspiration pour de nombreux cinéastes, à commencer par Michael Mann. De Niro, la plus parfaite incarnation du lion se cognant aux barreaux de sa cage, imprime pour longtemps son regard halluciné dans la mémoire collective. Le 3e plus grand film de Scorsese après Raging Bull et Casino.

Emmanuel Raspiengeas

Séances

Commentaires   

0 #1 MALBEC Michelle 15-10-2014 20:01
je viens de lire avec un grand plaisir l' article d' Emmanuel RASPIENGEAS
c'est clair ,net et précis, pas trop de mots mais des mots justes !
bravo et merci
Citer