Two Lovers

James Gray

Avec
Joaquin Phoenix, Gwyneth Paltrow, Vinessa Shaw

Drame US
Durée 01:50mn | Année de production : 2008
Couleur


Synopsis

Dans un New York crépusculaire et hivernal, un homme marche d’un pas lourd sur un ponton et se jette à l’eau. Il est repêché et ses parents, de gentils commerçants juifs conscients du mal être de leur fils, lui présentent une jeune femme, charmante, sérieuse, et presque déjà conquise. Mais le dépressif tombe amoureux de sa voisine, une non moins charmante jeune femme, mais frivole et pathologiquement lié à un homme marié. Entre désir et destin, raison et folie, le personnage incarné par Joaquin Phoenix hésite là à se jeter à l’eau.

« Une histoire d’amour de James Gray », souligne l’affiche du film, tant le drame romantique semble éloigné de l’univers de ce jeune et brillant réalisateur, dont les thrillers mafieux ont séduit l’immense majorité des cinéphiles. Mais lorsqu’on a du talent, on se doit d’expérimenter des pistes inconnues. L’intimisme n’était toutefois pas exclu des précédents opus de Gray, puisque la famille, même dévoyée, y jouait déjà un rôle central. Après 3 collaborations fructueuses, on comprend aussi que James Gray ait eu envie d’exploiter l’incroyable potentiel de jeu de Joaquin Phoenix. Il compose un jeune légèrement désaxé mais profondément attachant, soumis aux pouvoirs vénéneux des médicaments et de la bonté familiale. La richesse de son interprétation est étayée sur celle des autres comédiens, notamment Isabella Rossellini qui, toute en retenue, incarne une mère sensible et impuissante. Un film plus complexe qu’il n’y paraît, et finalement amoral sous un vernis romantique.

Bernard-Pierre Molin