Grand Prix Corse.

Chères spectatrices, chers spectateurs,

Encore une semaine riche en événements, dont un récurrent nous tient particulièrement à cœur : la présentation du court-métrage couronné du Prix Nuits Med/Grand Action 2019. Entre les Lignes, de Frédéric Farrucci, dont le premier long est annoncé pour bientôt, sera projeté à toutes les séances de 21h de Queen & Slim, notre nouveauté de la semaine dernière. Jeudi soir, Frédéric et son équipe seront avec nous pour lancer la projection du film. Mais ce n'est que le premier des rendez-vous de la semaine. Voyons-les en détail.

Après que Quentin Delcourt nous aura présenté ses Pygmalionnes samedi à 18h, le Collectif Jeune Cinéma (CJC) rendra, à 20h, un Hommage à Dominique Noguez. Ce romancier, théoricien et praticien du cinéma expérimental fut un indéfectible compagnon du CJC jusqu'à sa disparition l'année dernière. Nous reverrons plusieurs de ses films, projetés sur leur support d'origine (16 mm, S8...), ainsi qu'un court-métrage de Marguerite Duras et le Cinématon N°71, brut moment de vérité cinématographique que Gérard Courant consacre à Noguez.

Dimanche à 16h, nous nous interrogerons sur les nouvelles mobilités parisiennes, récemment et incidemment plébiscitées par les grèves de transport. Pour lancer ce débat citoyen, le documentaire hollandais inédit Why we Cycle, de Gertjan Hulster et Arne Gielen, des pionniers de la petite reine urbaine. L'entrée est libre, comme la roue et l'air.

On pourra enchaîner dimanche à 18h avec le ciné-club Du Décor à l'Écran. Si Alain Resnais nous disait que La Vie est un Roman, le cinéma, lui, est un cadre qu'il faut occuper. En cela, le décor joue un rôle primordial et Matthieu Beutter, ancien assistant de Jacques Saulnier, chef déco de Resnais, nous le confirmera. Egalement présents, François Thomas, rédacteur chez Positif et auteur de livres consacrés au réalisateur, et Jean-Marie Vivès, créateur d'image, notamment des glass-paintings du film, nous apprendront plein de choses sur le travail méconnu de ces grands falsificateurs que sont les décorateurs de cinéma… à commencer par ce que sont des glass-paintings ! L'échange qui se poursuivra autour d'un verre au Grand Bar.

Et ça continue ! Lundi à 20h, notre tonitruant ami et critique Philippe Rouyer sera aux côtés du réalisateur-agitateur Vincent Barrot. Ils nous présenteront la projection de White Dog, adaptation du roman de Romain Gary par Samuel Fuller. En avant-programme, nous verrons le court-métrage de Vincent : La Mort du Cinéma. Ce n'est pas de la morsure d'un chien raciste, fût-il blanc.

La semaine se termine en beauté avec un ciné-club Univers Convergents, lors duquel nous verrons Promised Land, de Gus Van Sant, où Matt Damon et Frances McDormand tentent de convaincre une communauté américaine de livrer les richesses de son sous-sol à un grand groupe énergétique. Mais un activiste écologique veille… Voilà de quoi lancer un passionnant débat sur la surexploitation de notre pauvre terre, un sujet qui passionne l'ingénieur Stéphane Brulé et le géologue Pierre Thomas. Profitons de cet échange durable pour signaler que, mercredi prochain, nous sortirons en exclusivité Dark Waters, le dernier Todd Haynes, où il est aussi question d'environnement. On y reviendra...

Sinon, on est un peu déçus de ne pas vous voir plus nombreux pour Queen & Slim. Film engagé et exigeant, ce premier long métrage de Melina Matsoukas, l'une des plus grandes réalisatrices de clips de la dernière décennie, mérite vraiment d'être découvert. Une bonne histoire, simple et qui cogne, une réalisation fluide et assez virtuose, deux acteurs formidables, et un engagement politique (Black lives matter) sur les dérives de certains policiers américains, parfois aussi racistes que le Chien Blanc de Gary et Fuller.

Egalement au programme, toujours le cycle Richard Linklater, avec l'hilarant Slacker en vedette, Tommaso, le dernier Ferrara et l'indéboulonnable version longue de Once Upon a Time… in Hollywood.

Terminons cette lettre avec les trois séances de l'Enfance de l'art. Mercredi à 10h30, Tomm Moore nous emmène en Irlande médiévale avec Brendan et le Secret de Kells. Jeudi à 10h30, 5 dessins animés tchèques de Hermina Tyrlova, conduits par Ferda la Fourmi et, Dimanche à 14h, l'adaptation de Spike Jonze du best-seller jeunesse de Maurice Sendak : Max et les Maximonstres.

Maxi-bonne semaine.

Isabelle Gibbal Hardy et l'équipe du Grand Action.