Tous les soirs, sauf lundi.

Chères spectatrices, chers spectateurs,

A part lundi - où vous pourrez retrouver notre programme, dont le cycle Abel Ferrara, largement enrichi, qui accompagne Tommaso - il y a cette semaine un événement chaque soir au Grand Action. Mercredi, on commence avec les Pygmalionnes, en présence de l'équipe du film, jeudi un Ciné-club des Écoles autour de l'étonnant Requiem pour un Massacre, et vendredi La Chambre noire pour J'aimerais qu'il reste quelque chose, suivi d'un échange avec son réalisateur, Ludovic Cantais. On continue samedi avec le Ciné-club OffTopic Lab, où l'on parlera nouvelles visions du monde après la projection du Congrès, et Du Décor à l'Écran dimanche à 18h avec Michèle Abbe et Philippe Welt pour Bunker Palace Hotel, et un cocktail à suivre. Et on finit la semaine en beauté mardi pour le premier Ciné-club Univers Convergents, qui entame sa dernière saison avec Les Derniers Jours du Monde.

Mercredi à 20h, Quentin Delcourt a convié quelques-unes de ses Pygmalionnes, onze femmes qui ont réussi dans le milieu (pourtant assez machiste) du cinéma et qu'il a joliment interviewées. Quentin, entouré d'une partie de son équipe, lancera la séance.

Le lendemain à la même heure, la Ciné-club des Écoles a la bonne idée d'avoir choisi Requiem pour un Massacre, l'un des plus beaux, bouleversants et terribles films de guerre jamais réalisés. Cette œuvre d'Elem Klimov de 1985 sera éclairée par l'intervention de Françoise Navailh, historienne du cinéma.

Bien qu'il s'agisse d'un hasard de calendrier, le fait que la projection de J'aimerais qu'il reste quelque chose ait lieu le lendemain, vendredi, est très intéressante. Les deux films cherchent à ce que l'on se souvienne, afin de ne pas répéter l’horreur. Requiem pour un Massacre est une fiction et cherche à ce que l'on ressente ce qu'ont été ces massacres de village entier. J'aimerais qu'il reste quelque chose est un documentaire qui s’inscrit dans un temps plus long, sur la trace, sur l'héritage des individus et leurs familles, sur leurs témoignages et leurs dons d'objets pour faire vivre cette mémoire muséographique qu'est le Mémorial de la Shoah. Le réalisateur Ludovic Cantais sera avec nous vendredi soir accompagné d’une des protagonistes du film.

Ce n'est pas fini ! Samedi à 20h, Françoise Zamour, professeure de cinéma à l'Ecole Normale Supérieure, Vincent Rioux, responsable du Pôle Numérique des Beaux Arts de Paris, et Patrice Laumé, juriste, ont tous trois répondu à l'invitation du Ciné-club OffTopic Lab. Après que l'on a revu Le Congrès, troublant film où Ari Folman clone numériquement Robin Wright, les trois répondront aux questions posées par les nouvelles visions du monde que le futur nous annonce.

En fin d'après-midi ce dimanche, les passionnés de l'esthétique au cinéma se retrouveront pour la projection de Bunker Palace Hotel, premier film réalisé en 1989 par le dessinateur Enki Bilal. Pour la séance Du Décor à l'Écran de ce mois, la cheffe décoratrice Michèle Abbe et le directeur de la photo Philippe Welt nous parleront du tournage de cette dystopie où gronde la révolte, servie par un casting éblouissant (Carole Bouquet, Trintignant, Léaud…). Les invités poursuivront l'échange lors d'un cocktail au Grand Bar.

Enfin, vous reviendrez mardi soir pour fêter l'ouverture de la dernière saison du Ciné-club Univers Convergents, qui prendra d'autres formes à la rentrée prochaine. Fin de cycle rime ici avec fin du monde et nous verrons Les Derniers Jours du Monde, étrange fable apocalyptique et libertine des frères Larrieu, où un homme (Mathieu Amalric) cherche son amour disparu et rencontre d'autres femmes. Jean-Marie et Arnaud, les deux réalisateurs, échangeront avec Cécilia Calheiros, sociologue à l’EHESS, et le mathématicien Rodolphe Turpault.

Nous manquons un peu de place pour vous annoncer que, afin d'accompagner son dernier opus, Tommaso, alias le magnétique Willem Dafoe, le cycle Abel Ferrara s'enrichit de 5 nouveaux films ! Ainsi, outre Go Go Tales, 4h44 Dernier Jour sur Terre, New Rose Hotel, Pasolini et Bad Lieutenant, nous verrons aussi Body Snatchers, Christmas, Mary, et deux noires odes à sa ville : Welcome to New York et The King of New York, avec l'inoubliable Christopher Walken. On conclue en télégramme, un style qui rappellera des souvenirs au plus vieux d'entre nous…

Lighthouse. Grande Évasion. Sherlock Junior. Once Upon a Time in Hollywood. STOP. Toujours à l'affiche. Stop. Enfance de l'art. Stop. Mercredi 14h30. Chasse à l'Ours. Joanna Harrison. STOP. Dimanche 14h. 20 000 Lieues sous les Mers. Richard Fleischer. STOP.

Bonne semaine. STOP.

Isabelle Gibbal Hardy et l'équipe du Grand Action.