Une semaine pour voir des films

Chères spectatrices, chers spectateurs,

L’urgence peut parfois être le moteur de la créativité ! Ce week-end, nous en aurons la preuve avec le festival Faire un film en 48h. Parallèlement à ce réjouissant marathon (3 jours de court-métrages !) nous poursuivons notre cycle Clint Eastwood, avec une nouvelle fournée de films réalisés entre 1976 et 2018. La semaine est également riche en ciné-clubs, ceux des scientifiques du projet Paris Sciences et Lettres, de l’Ecole Louis Lumière et deux autres consacrés au cinéma grec. Et toujours en vedette dans nos salles, Buster Keaton, James Gray, Woody Allen et d’autres…

48 Heures, c’était le titre d’un polar trépidant avec le tandem Eddie Murphy/Nick Nolte. Ici, c’est le temps imparti aux participants du 48 Hour Film Project / 48h pour faire un film, que nous sommes heureux d’accueillir une nouvelle fois. Dans ce concours qui se déroule dans plusieurs pays, les participants disposent de deux jours pour écrire, tourner et monter un film d’une durée maximum de 7mn. De samedi à lundi, les projections des films démontreront l’inventivité de leurs jeunes  réalisateurs.

Mercredi à 20h, le ciné-club Présences Extraterrestres démarre sa nouvelle saison avec le thème : « A la découverte de nouvelles formes de vie ». Dans ce thriller de science-fiction signé du réalisateur oscarisé Robert Zemeckis, Jodie Foster entreprend d’établir un Contact avec des extraterrestres. La séance sera présentée et suivie d’un débat avec Charlotte Bigg, historienne (CNRS) et Lucie Leboulleux, astrophysicienne (Observatoire de Paris/PSL).

Le Greco étant à l’honneur au Grand Palais, il est naturel que le Centre Culturel Hellénique nous propose un biopic du peintre, vendredi soir, dans le cadre des Rendez-vous du Cinéma Grec. El Greco, les ténèbres contre la lumière, une coproduction hispano-grecque réalisée par Yannis Smaragdis, nous fait revivre ce destin tourmenté, de la Crète à Tolède, sur une musique de Vangelis.

Dimanche, retour à la Grèce du présent avec le ciné-club GrecDoc avec deux films. Dans l’obscurité en Crète, en présence de la réalisatrice Vicky Arvelaki, suit de jeunes médecins analysant la malvoyance durant une journée dans le noir. Avec Portolago, Fantômes en Mer Egée, la réalisatrice Ioanna Asmeniadou-Phocas suit les marques laissées par l’histoire sur l’île de Leros. Les projections seront suivies d’un débat qui se prolongera en un apéro-mezze que Bruno de l’Intendance suivra nous préparera au Grand Bar.

Mardi, le ciné-club des étudiants de l’école Louis Lumière ont invité le monteur son Séverin Favriau pour une séance autour du film Grave de Julia Ducournau, un premier long-métrage « dévorant » - dans tous les sens du terme – très remarqué à la Semaine de la Critique, au Festival de Cannes en 2016. La projection sera suivie d’un débat puis d’un cocktail au Grand bar.

Le cycle Clint Eastwood repart de plus belles avec 10 nouveaux titres réalisés sur plus de quatre décennies. Vous pourrez voir ou revoir ses films « musicaux » comme Bird (hommage au jazzman Charlie Parker) et Jersey Boys (le groupe rock des sixties The Four Seasons) ; les thrillers Jugé coupable et Créance de Sang (d’après le thriller de Michael Connely) ; un western de 1976, Josey Wales ; deux regards sur l’Histoire avec Lettres d’Iwo Jima (la fameuse bataille vue par les japonais) et Invictus (Mandela, le sport et la politique en Afrique du sud). Enfin, trois films ou le grand Clint bougonne : Space Cowboys (quatre papys fatigués s’envoient en l’air), Gran Torino (qui est autre qu’une voiture) et La Mule, son dernier opus, aussi réjouissant que les autres.

Outre Battling Butler, notre sortie de la semaine dernière, la réédition d’un film rare de Buster Keaton, vous pourrez rattraper chez nous les dernières réalisations de Woody Allen, Quentin Tarentino et James Gray, respectivement Un Jour de Pluie à New York, Once Upon a Time… in Hollywood et Ad Astra. Deux autres titres de James Gray sont également à l’affiche, Two Lovers, La Nuit nous Appartient, ainsi que River of Grass, le premier film de Kelly Reichardt.

Pour les juniors, L’Enfance de l’art nous propose le film d’animation Le Petit Gruffalo (mercredi à 14h30) et Sa Majesté des Mouches (dimanche à 14h), une saisissante adaptation du roman de William Golding par Peter Brook, destinée à tous les publics.

Belle semaine,

Isabelle Gibbal-Hardy et l'équipe du Grand Action.