Des femmes expérimentales et différentes.

Chères spectatrices, chers spectateurs,

Cette semaine, vous pourrez vous immerger cinq jours durant dans les Cinémas Différents et Expérimentaux, passer une soirée avec les étudiants de l’école Louis Lumière autour du Dernier maquis de Rabah Ameur-Zaïmeche, voir ou revoir des films signés Woody Allen, James Gray, Quentin Tarantino, Kelly Reichardt et Steven Craig Zahler.

Jusqu’à dimanche nous sommes heureux d’accueillir avec la 21e édition du Festival des Cinémas Différents et Expérimentaux de Paris, proposé par le Collectif Jeune Cinéma. Cette année, le CJC a placé la manifestation sous le signe du genre et du combat néo-féministe, comme le montrent certains des titres des focus programmés : De l’Autre Côté du Miroir, Vers le Débordement, Relations de Pouvoir, 50 ans du G.R.E.C, Communautés, Flux de Mères, Reflux de Filles.
Venus de 33 pays, les 43 films de la compétition privilégient une approche non-masculine de l'expérimentation visuelle, montrant comment le langage filmique peut servir d’arme pour les cinéastes et artistes identifiées femmes et trans.
Le palmarès sera repris dimanche, lors de la soirée de clôture qui s’achèvera comme il se doit par un verre au Grand Bar.

Mardi à 20h, le Ciné-Club Louis Lumière nous propose Dernier maquis de Rabah Ameur-Zaïmeche, film présenté en 2008 à la Quinzaine des réalisateurs au festival de Cannes. C'est le 3e long-métrage du réalisateur mais c'est surtout le premier long-métrage en tant que cheffe-opératrice d'Irina Lubchtansky, invitée de la séance. Véritable enfant du cinéma, son patronyme vous dit peut-être quelque chose ? Elle est la fille de William, chef opérateur, et de Nicole, monteuse. Par la suite, elle a éclairé tous les films du réalisateur franco-algérien et aussi les trois derniers d’Arnaud Desplechin. La séance sera suivie d’un débat, et lui-même d’un cocktail.

Le dernier opus de Woody Allen, Un Jour de Pluie à New York, poursuit chez nous sa belle carrière, tout comme Once Upon a Time… in Hollywood de Quentin Tarantino (projeté en 35mm, ce qui ravira les amoureux de la pellicule) et River of Grass, premier long-métrage de Kelly Reichardt, réalisé en 1994.

Le Cycle James Gray continue avec La Nuit nous Appartient et Two Lovers, tous deux réédités en copie neuve. Le polar Dragged across Concrete de S. Craig Zahler, est privé de sortie dans les salles, mais pas dans la nôtre, et nous nous en réjouissons.

Bonne semaine.

Isabelle Gibbal-Hardy et l'équipe du Grand Action.