La rentrée des événements.

Chères spectatrices, chers spectateurs,

Après la reprise de nos deux ciné-clubs historiques la semaine dernière, la rentrée se précise avec 5 événements dans nos salles. La série débute en fanfare néo-fasciste jeudi, pour l'avant-première de Steve Bannon, le Grand Manipulateur, documentaire sur cette inquiétante figure de l'extrême droite mondialisée, en présence d'Alison Klayman qui a filmé l'ogre pendant une année. Le lendemain, le Ciné-club Image et Parole nous emmène dans la singulière Alphaville de Godard, guidés par Raphaël Jaudon, Docteur en Etudes cinématographiques. Dimanche, il faudra se lever pour venir à 11h30 au rendez-vous GrecDoc, où Stringless, documentaire choral (au sens propre) d'Angelos Kovotsos, sera suivi d'un débat et d'un apéro-mezze. A 18h, Du Décor à l'Ecran nous invite à revoir Lemming, en présence du trio chef décorateur, Michel Barthélémy, chef opérateur, Jean-Marc Fabre, et réalisateur, Dominik Moll. Nous bouclerons cette semaine chaud-bouillant mardi avec le Portrait de la Jeune Fille en Feu, de Céline Sciamma, premier film distingué par notre Label CIP, proposé par le Ciné-club Louis Lumière en présence de Thomas Grézaud, chef déco, et Jérôme Bigueur, étalonneur. S'il vous reste du temps pour aller au cinéma, sachez que notre programme se poursuit classiquement avec les fugueurs paumés (et armés) de River of Grass, de Kelly Reichardt, le conte moderne de Tarantino, Once Upon a Time… in Hollywood, la burlesque La Croisière du Navigator de Keaton, Carrie, le bal sanglant de DePalma, et Her smell, la déglingue rock de Alex Ross Perry.

Avec son physique et sa gouaille d'entraîneur de rugby, Steve Bannon pourrait presque avoir l'air sympathique… A condition de ne pas trop écouter ce qu'il dit ! C'est pourtant ce qu'ont fait Alison Klayman et sa productrice, Marie-Thérèse Guirgis, qui connaît bien le bonhomme et le respecte sans en être dupe. La réalisatrice de ce passionnant documentaire sur l'homme qui parle à l'oreille des fascistes sera avec nous jeudi à 20h pour nous présenter en avant-première Steve Bannon, le Grand Manipulateur. Alison débattra ensuite avec la salle et ça s'annonce éclairant sur les manigances de cette néo-extrême droite qui veut gouverner le monde.

Plus fictif, mais non moins inquiétant, le monde d'Alphaville que Jean-Luc Godard inventait en 1965. Il profitait de cette dystopie pour offrir l'un de ses meilleurs rôles à Eddy Constantine et filmer toujours avec bonheur la belle Anna Karina. Instigateur de cette projection de vendredi 20h, le Ciné-club Image et Parole a invité Raphaël Jaudon. Docteur en Etudes cinématographiques à l'Université Lumière Lyon 2, il nous parlera du possible dépassement de l'intelligence humaine par l'artificielle...

Dans Stringless, Angelos Kovotsos filme avec délicatesse un groupe vocal féminin de Thessalonique qui, tentent, a capella, de surmonter la crise qui ravage la Grèce. L'échange autour de ce documentaire optimiste et musical, sélectionné par le GrecDoc et projeté dimanche à 11h30, sera suivi d'un apéro-mezzé au Grand Bar.

Le trop rare cinéma de Dominik Moll a quelque chose de glaçant et d'incongru. C'est ici un Lemming, un rongeur arctique, qui génère l'angoisse et symbolise le décalage. Pour ce rendez-vous de dimanche à 18h, Du Décor à l'Ecran nous invite à revoir ce fameux Lemming et son casting de luxe (Laurent Lucas, Charlotte Gainsbourg, Charlotte Rampling, André Dussolier…). Le réalisateur sera dans la salle avec son chef décorateur, Michel Barthélémy (ADC), et son chef opérateur, Jean-Marc Fabre (AFC), pour parler décor, lumière et mise en scène, avant de nous accompagner au cocktail à suivre.

Nous terminerons cette semaine de feu mardi soir avec un autre cocktail pour fêter l'avant-première du premier film labélisé CIP, également Prix du Scénario au dernier Festival de Cannes. Choix de notre Ciné-club-Louis Lumière du mois, Portrait de la Jeune Fille en Feu, de Céline Sciamma, sera projeté en présence de Thomas Grézaud et Jérôme Bigueur, respectivement chef déco et étalonneur de cette brûlante demoiselle.

Tout en vous invitant à consulter (et à venir voir) le reste de notre programme, on conclue avec l'Enfance de l'Art. Mercredi à 14h30, Charlot s'amuse et nous avec devant quelques burlesques chapliniens et Sa Majesté des Mouches, immense fable de Peter Brooks, prend le pouvoir dimanche à 14h.

Bonne semaine.

Isabelle Gibbal-Hardy et l'équipe du Grand Action.