Un été 2017.

Chères spectatrices, chers spectateurs,

Si la lettre hebdomadaire de votre cinéma préféré va prendre quelques congés, le Grand Action, lui, continue de tourner, et avec une nouvelle offre alléchante : la carte CIP. Regroupant 25 salles parisiennes indépendantes, dont la nôtre, cette carte non nominative permet de bénéficier de tarifs intéressants (30€/5 places ou 48€/9 places). Elle sera en vente-test à notre caisse à partir du 10 août, avant d'être généralisée le 23 août. Au-delà de l'offre, la Carte CIP est une façon de marquer votre attachement et votre soutien aux cinémas indépendants. Qui vous en remercient et vous souhaitent un bel été. Et pour le prouver, laissez-nous vous raconter notre programme jusqu'au 23 août, que nous fêterons par une sortie majeure. Révélation à la fin, et commençons par le début.

On commence donc, le 26 juillet, par de la baston philosophique avec Fight Club, film clé des années 90 et œuvre majeure de David Fincher. Deux amis (Edward Norton, dépressif, et Brad Pitt, vendeur de savonnettes), trouvant une forme de rédemption lors de combats sauvages, fondent le Fight Club, bientôt rejoints par d'autres amateurs d'ultraviolence. Mais le "club" prend une étrange tournure, virant à la milice révolutionnaire. Et l'on n'est pas au bout de nos surprises... Hallucinant film à tiroirs adapté d'un roman de Chuck Palahniuk et magistralement mis en scène, Fight Club divisa critique, profession et public lors de sa sortie. Il fallut quelque temps pour qu'on le considère comme un film culte que nous sommes ravis de vous inviter à revoir sur grand écran. Cette ressortie estivale est accompagnée d'un Cycle David Fincher, avec notamment Se7en, Alien 3 et Zodiac projetés en pellicule.

Fincher et son Fight Club seront, avec quelques uns de nos films de ces derniers mois (The Lost City of Z, Certain Women, Equus, Le Privé et l'inénarrable The Big Lebowski), les vedettes de la fin juillet. A partir du 9 août, ils partageront l'affiche avec un Keaton, l'acrobate du rire. On ne présente plus Buster Keaton, maître du burlesque et incroyable performer qui ne sourit jamais. Après avoir débuté en duo avec Roscoe Arbuckle, Keaton prend son envol  avec une série de "deux bobines". Réalisés entre 1920 et 1923, quatre de ses courts-métrages ont été restaurés par Lobster Films et rassemblés en une séance Keaton en quatre. L'artiste passa ensuite à un format plus long et nous vous proposons trois films de cette période : Campus, Cadet d'eau douce et le mythique Mécano de la Générale, où il fait éclater tous ses talents, de mime, d'acrobate, de comédien, de comique, d'auteur et de réalisateur.

Changement d'ambiance le 16 août avec la première sortie d'une rentrée précoce. Wilson, immense misanthrope, insupportable et colérique, exista d'abord sur le papier. Daniel Clowes a adapté son roman graphique et son personnage pour le cinéma, confiant la caméra à Craig Johnson, jeune réalisateur venu de la télé après une carrière d'acteur débutée, adolescent, dans le Cercle des poètes disparus. C'est Woody Harrelson (ex-Natural Born Killer, ex-Larry Flint et ex-inspecteur Hart dans True Detective) qui endosse le rôle titre. Provocateur et acariâtre, Wilson vit seul depuis son divorce.  La mort de son père et le déménagement des derniers amis qui le supportaient le motivent à partir à la recherche de son ex-femme, la formidable Laura Dern dans un rôle totalement cinglé. Lors de retrouvailles homériques, elle lui apprend qu'ils ont eu une fille qu'elle l'a abandonnée. Dés lors, il va tenter de recomposer sa famille éclatée. ça ne va pas être simple... Pur produit du ciné "indé" américain, cette délicieuse comédie barrée et irrévérencieuse réjouira notre fin d'été.

Ensuite, ce sera le 23 août, et la reprise de nos envois hebdomadaires. Nous aurons donc la joie d'ouvrir la saison 2017-2018 avec Les Proies, nouveau film de Sofia Coppola, starring Nicole Kidman, Kirsten Dunst, Elle Fanning et Colin Farrell. Une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule, cette sortie nationale sera accompagnée, à partir du 16 août, d'un Cycle Sofia Coppola avec l'intégralité de ses longs-métrages. Vivement la rentrée !

Très bonnes vacances en attendant ; vacances que vous pourrez occuper par la lecture de l'excellent polar de notre ami Anthony Nabli, Somnophrénie, toujours en vente à notre caisse.

Isabelle Gibbal-Hardy et l’équipe du Grand Action.