Un flot d'événements

Chères spectatrices, chers spectateurs,

Alors que Cannes remballe son tapis rouge, que les lauréats repartent palmés et les festivaliers emballés ou dubitatifs, la fête  continue au Grand Action. Quatre événements cette semaine, qui se glissent dans le doux flot du film Et au milieu coule une rivière, de Robert Redford, dont la magnifique copie neuve conserve l'affiche. Vous retrouverez aussi la première partie de notre Cycle Claude Chabrol et certains succès de nos précédentes semaines : Faster Pussycat ! Kill ! Kill !, The Lost City of Z, Certaines femmes et l'indéboulonnable Manchester by the Sea. Mais place aux événements par ordre d'entrée en scène.

Jeudi à 20h, Ciné-Ma Russie nous offre sa dernière séance de la saison avec Elena, une femme simple au cœur d'un drame familial qui se bat pour que son riche mari sauve son fils de la ruine. Réalisé par en 2011 par Andreï Zviaguintsev, cinéaste exigeant, ce film fut suivi par Leviathan et Faute d'Amour, tous deux couronnés à Cannes. Le premier obtint le Prix du Scénario en 2014, et le second vient de décrocher un largement mérité Prix du Jury. Grâce au sens de l'accueil de nos amis franco-russes, venez déguster le cocktail offert à partir de 19h30 avant d'écouter Macha Méril nous présenter Elena.

Samedi à 19h, Imagine Science creuse le sillon de nos ciné-clubs Univers Divergents et Convergents. Initiée par le cinéaste chercheur Aurélien Peilloux, cette soirée crée des points de rencontre autour de la créativité entre sciences et imaginaire, à travers un programme de 7 courts-métrages. La projection sera suivie d'un échange avec les réalisateurs, le compositeur Karol Beffa et le biologiste François Taddei.

Dimanche à 16h30, rituel rendez-vous hommage au chef-opérateur Zsigmond, lors du Vilmos Tribute du mois. Comme lors des précédentes éditions, après la projection de Close encounters with Vilmos Zsigmond, passionnant documentaire de Pierre Filmon montré en sa présence, nous verrons un des films éclairés par le maître. En l'occurrence Le Privé, génial clin d'œil irrévérencieux de Robert Altman au film noir, avec le nonchalant Elliot Gould dans le rôle du mythique détective Marlowe. Caroline Champetier, l'une des plus célèbres directrices de la photo françaises, viendra commenter ce film phare des années 70 et le travail de son illustre confrère. Notez que Le Privé sera projeté sur copie neuve et en avant-première, ce qui annonce sa ressortie le 29 juin.

Nous conclurons la semaine cinématographique en beauté avec, mardi à 20h, un Ciné-Club Positif animé par Michel Ciment. Ce sera comme toujours un régal lumineux de l'écouter parler de La Leçon de piano, de Jane Campion, qui demeure la seule femme à avoir décroché une Palme d'or pour ce film de 1993. Evidemment le bonheur d'un Club Positif serait incomplet sans une coupe de champagne Veuve-Cheurlin et quelques bouchées L'Intendance Suivra, servis au Grand Bar à partir de 19h30.

Vous êtes nombreux à venir (re)voir Et au milieu coule une rivière, magnifique ode à la nature, adaptée d'une nouvelle de Norman MacLean, que Robert Redford réalisa en 1993. Il nous plonge dans le rural Montana du début du 20è siècle, cadre d'une cruelle et belle histoire de famille. Magnifiquement restauré, ce succès nous incite à poursuivre notre travail de répertoire et de rééditions. De même, votre présence généreuse devant le Cycle Claude Chabrol montre votre envie, cher public, de voir des films de cinéma sur un grand écran, et pas dans le flux d'une chaîne payante. On se comprend... Mais n'éludons pas ce bon vieux Chabrol dont la première partie de la presqu'intégrale que nous avons réunie se termine cette semaine, avant de laisser la place à la seconde phase du Cycle.

Rappelons que vous pouvez également voir les films cités dans l'introduction de cette lettre, qui se conclut comme d'habitude avec L'Enfance de l'Art. Mercredi et dimanche, les enfants pourront voir Tous en scène, de Garth Jennings. Oui, il s'agit bien du récent et très réussi dessin animé avec des animaux dans un théâtre, et pas de la comédie musicale de Minelli.

Bonne semaine

Isabelle Gibbal-Hardy et l’équipe du Grand Action.