L'âme slave.

Chères spectatrices, chers spectateurs,

Les Russes ont aimé, ils ont ri, et maintenant, voilà qu'ils chantent. Quand les Russes Chantent est le nouveau programme de nos amis de Ciné-Ma Russie qui, pour une semaine, vont envahir nos salles pour célébrer les comédies musicales et les films inspirés par la musique. Si vous connaissez ce festival russocinéphile annuel, vous savez qu'il y a aura des rencontres, des débats, des avant-premières, des cocktails, des surprises, une compétition officielle, et pas moins de 21 films de toutes les époques à découvrir. Ce musical programme laisse un peu de place à nos succès du moment : Manchester by the Sea avec l'oscarisé Casey Affleck, les touchants époux Loving, vus par Jeff Nichols, et les formidables Certain Women (Kristen Stewart, Laura Dern, Michelle Williams, Lily Gladstone) de Kelly Reichardt, qui confirme avec son sixième film qu'elle est une cinéaste aussi indépendante que passionnante.

Avec le début mars, voici venu le temps des Russes. Cette année, le festival a choisi la chanson comme thème de son panorama du cinéma des héritiers d'Eisenstein. Des années 30 aux 2010, c'est 80 ans d'histoire en musique que nous promet Quand les Russes Chantent. Nous n'allons pas détailler le programme de cette semaine festive et exubérante que vous trouverez sur notre site, mais évoquons quelques temps forts. Jeudi, nous verrons La Ville Zéro, comédie culte de la Perestroïka des années 80 en présence de son réalisateur Karen Chakhnazarov puis, pour fêter les femmes avec un jour de retard, Bons Baisers de Saint-Pétersbourg, en présence des réalisatrices du collectif qui les envoie et avec lequel nous boirons un verre. Vendredi, après Insight, l'un des quatre films en compétition, Valeri Todorovski nous présentera ses Zazous, une fantaisie réjouissante sur une bande de fans de jazz qui, en 1955 à Moscou, se jouent de la déstalinisation. Cocktail à suivre. Grosse après-midi samedi où nous recevrons Pavel Lounguine et Andreï Kontchalovski, chacun pour son nouveau film et tous deux en compétition. Le  premier introduira La Dame de Pique, du nom d'un opéra de Tchaïkovski que rêve d'interpréter un jeune ténor, et le second Paradis, déjà Lion d'Argent à Venise, qui décrit l'histoire de trois destins croisés pendant la seconde guerre mondiale. Dimanche, notre cher Pierre Murat sera avec nous pour parler du Cirque, film mythique des année 30, et lundi nous verrons en avant-première et en présence du réalisateur Ivan Tverdovski, Zoologie, un film étrange et déjà remarqué dans plusieurs festivals, où une queue pousse dans le bas du dos de l'actrice. Un cocktail suivra la projection, pour nous préparer au lendemain et à la soirée de clôture, que lancera La Balade du Hussard. Nous assisterons aussi à la remise des Prix et la projection du court-métrage lauréat. Bien d'autres événements sont prévus, le tout en musique et dans la joie.

Non sans vous appeler à venir voir nos autres films, en notamment l'étonnant et fascinant Certain Women de Kelly Reichardt, terminons avec l'Enfance de l'Art. Même programme que la semaine dernière avec le Tigre et les animaux de la forêt, à destination des tout petits, et le formidable Ma vie de Courgette, qui ravit tous les publics.

Bonne semaine.

Isabelle Gibbal-Hardy et l’équipe du Grand Action.