Message d'amour.

Chères spectatrices, chers spectateurs,

Si, le 14 février, les couples consommateurs ont pu fêter la Saint-Valentin, la véritable déclaration d'amour commence le lendemain au Grand Action, avec la sortie de Loving, le nouvel élan filmique de Jeff Nichols. Inépuisable sujet de cinéma, l'amour sera, dans une version douloureuse, au programme du Ciné-club des Ecoles qui nous embarque dans Un Tramway nommé Désir, piloté ce jeudi à 20h30 par l'historien Jean-Michel Pignol. L'autre événement de la semaine, un Ciné-club Louis Lumière, se tiendra mardi 21 à 20h, et nous y verrons La Tortue rouge, superbe film d'animation de Michael Dudok de Wit, en présence de plusieurs membres de son équipe. Le reste du programme est très riche avec nos films des précédentes semaines (Manchester by the Sea, To live and die in L.A. et Freaks) et pas moins de 3 cycles. L'un permet de revoir l'intégrale du talentueux Jeff Nichols, l'autre célèbre le tortueux William Friedkin, et le troisième met en lumière le travail d'une jeune réalisatrice américaine aussi intéressante qu'indépendante. Le Cycle Kelly Reichardt annonce la sortie de Certain Women, son dernier opus. Certaines Femmes et Loving occuperont tout l'espace dès mercredi prochain. Autant vous dire que ce sont vos dernières chances de voir tous les autres films à l'affiche cette semaine. 

Quand des géants se rencontrent, ça donne un chef d'œuvre. Tennessee William au script, Elia Kazan à la caméra, Vivien Leigh et Marlon Brando en T-shirt au jeu, voilà de quoi monter dans Un Tramway nommé Désir, mythique film où l'amour se voit perturbé par l'arrivée d'une étrange belle-sœur. Jeudi soir, le Ciné-club des Ecoles a convoqué l'historien Jean-Michel Pignol pour débattre autour de ce film qui marque un tournant dans le cinéma hollywoodien. Outre les débuts triomphants du style "Actor Studio", on voit soudain émerger les pulsions sexuelles à l'écran. Le verre à suivre en notre Grand Bar permettra de faire retomber la température. Quoi que...

Quand le studio mythique du dessin animé japonais (Ghibli) rencontre un animateur belge héritier de la ligne claire (Michael Dudok de Wit) sous les auspices de bons producteurs français (Wild Bunch et Why Not), cela donne le meilleur dessin animé de l'année. La Tortue rouge est un merveilleux conte choisi par le Ciné-club Louis Lumière du mardi 21. Sébastien Marquilly, monteur son, Fabien Devillers, mixeur et Laurent Perez Del Mar, compositeur, seront dans la salle pour débattre autour du film et poursuivront l'échange autour d’un cocktail.

Jeff Nichols n'a que 38 ans mais, en une dizaine d'années, il a construit une œuvre singulière. S'il évoque toujours l'enfance et la famille, il varie les biais et les genres. Revendiquant l'influence de Terrence Malick, il passe du déchaînement de violence (Shotgun Stories), à l'angoisse (Take Shelter), via l'errance (Mud) ou la SF (Midnight Special). Après ces quatre premiers coups de maitre qui sont au programme du cycle Jeff Nichols, son nouveau film, inspiré d'une histoire vraie, sort au Grand Action. Loving, c'est nom d'un bon gars qui tombe amoureux d'une jeune femme. Tout cela semble assez banal. Sauf que l'homme est blanc et sa femme noire et que, dans l'état de Virginie à la fin des années 50, les unions "interraciales" sont interdites. Il faudra toute la détermination, et la croyance absolue en la force de leur attachement, des Loving pour faire bouger les lignes et triompher l'amour sur la haine. De cette belle et riche histoire, Nichols tire un drame classique mais pas académique, où l'on retrouve le sens du réalisateur pour poser sa caméra juste dans le bon angle de son décor, juste au bon endroit pour ses acteurs, et juste à la bonne distance de son sujet. Un film juste, donc.

Nous sans rappeler que nos cycles Jeff Nichols, William Friedkin et Kelly Reichardt nous quitteront mardi prochain, tout comme nos précédents succès évoqués en début de lettre, terminerons avec l'Enfance de l'Art. Mercredi, nous verrons L'Île de Black Mor, un dessin animé de Jean-François Laguionie, et dimanche, La Mélodie du Bonheur, mythique comédie musicale de Robert Wise.

Bonne semaine.

Isabelle Gibbal-Hardy et l’équipe du Grand Action.