Anticonformiste.

Chères spectatrices, chers spectateurs,

Si un certain cinéma, conventionnel et attendu, endort les débats, le rôle de celui que nous aimons et défendons est bien d'être anticonformiste et de bousculer les idées reçues. Le riche programme de cette semaine illustre parfaitement cette idée. D'abord avec la réédition de Showgirls, film étonnant et dérangeant qui fut vilipendé à sa sortie, et prouve pourtant la maitrise de Paul Verhoeven. Nous consacrons un Cycleà ce cinéaste malaimé, également réalisateur du formidable et rare Spetters, projeté vendredi 20h. Nous le verrons en présence du Monsieur Cinéma de l'Ambassade des Pays-Bas, Harry Bos, et du producteur François Cognard. La veille, le Ciné-Club des Ecoles nous aura proposé Le Conformiste (cherchez l'erreur), inoubliable Bernardo Bertolucci. Mardi soir, le Ciné-Club Positif conclura la semaine avec la projection d'Everyone Else de la cinéaste allemande Maren Ade, réalisatrice du récent Toni Erdmann, l'une des sensations cannoises 2016. Le cycle Arnold Schwarzenegger et d'autres films de l'été, Le Bon Gros Géant, Jason Bourne, Do The Right Thing et Blue Velvet, poursuivent aussi leur carrière au Grand Action.

Doit-on encore présenter Le Conformiste, roman de Moravia sublimé par Bertolucci, portrait d'un jeune homme (Trintignant) qui, taraudé par la culpabilité, se réfugie dans le conformisme du fascisme mussolinien ? Le Ciné-Club des Ecoles nous le présentera jeudi à 20h30, et la projection sera suivie d'un débat animé par Michel Etcheverry, que nous retrouverons au cocktail à suivre.

Vendredi à 20h, deux invités de marque pour découvrir un film quasi-invisible de Paul Verhoeven, millésime années 80 hollandaises, Spetters, précédé de Feest, court-métrage inédit en France. Harry Bos et François Cognard animeront ce temps fort du Cycle Verhoeven(avec aussi Total Recall, Starship Troopers, Robocop et Black Book), proposé pour fêter la sortie de Showgirls. Totalement démonté par la critique lors de sa sortie en 1995, cette plongée back-stage donne une vision terrible des spectacles clinquants de Las Vegas. Incompris à l'époque, ce film décapant mérite vraiment la deuxième chance que le distributeur Pathé lui redonne aujourd'hui sur copie neuve. Et signalons d'ailleurs que la critique, 20 ans après, reconnait son erreur de jugement et considère enfin Showgirls à sa juste valeur.

Dernier événement, mardi 20 septembre à 20h, le Ciné-Club Positif nous propose donc de découvrir Everyone Else  de Maren Ade, une histoire intimiste de deux couples en vacances qui obtint l'Ours d'Argent et le Prix d'Interprétation féminine à Berlin en 2009. Il fallut ensuite 7 ans à cette brillante jeune cinéaste pour monter Toni Erdmann. Le débat avec Louise Dumas permettra de mieux connaître cette prometteuse réalisatrice-scénariste-productrice de 40 ans à peine.

Il vous reste encore quelque chance de voir Predator et Terminator qui sont les deux piliers du cycle Arnold Schwarzenegger. Terminons avec l'Enfance de l'Art de mercredi et dimanche. Ce sera l'occasion de découvrir un dessin animé slovaque de 2013 : Mimi et Lisa, de Katarina Kerekesova.

Bonne semaine.

Isabelle Gibbal-Hardy et l’équipe du Grand Action.