La Mélodie du bonheur

Robert Wise

Avec
Julie Andrews, Christopher Plummer, Richard Haydn

Comédie musicale gb, us
Durée 02:54mn | Année de production : 1965
Titre original : The Sound of Music
Couleur


Synopsis

1938. Salzbourg. Maria est une jeune femme fantasque qui étudie pour devenir nonne. Son amour de la musique et des montagnes, son enthousiasme, son imagination et son manque de discipline inquiètent les sœurs de l'abbaye qui lui proposent de devenir la gouvernante du capitaine Georg von Trapp, un veuf, qui élève ses sept enfants de façon très stricte. Au début, ils traitent Maria comme les précédentes, en lui jouant des tours pour attirer l'attention de leur père. Comme elle leur répond avec gentillesse et patience, elle parvient petit à petit à gagner leur confiance et leur respect.

Au départ entre les mains de la Paramount qui avait acheté les droits du film allemand en souhaitant proposer le rôle principal pour une adaptation américaine à Audrey Hepburn, les droits sont vite cédés à Darryl et Richard Zannuck à la tête de la Fox. Les deux producteurs, père et fils pensent à plusieurs réalisateurs comme George Roy Hill, Stanley Donen, Vincent Donahue ou Gene Kelly, mais tous refusent, comme William Wyler qui abandonne à son tour l’adaptation de The Sound of music pour partir réaliser L'Obsédé (1965).. La Twentieth Century Fox s’empresse alors de proposer La Mélodie du bonheur à Robert Wise, doublement couronné d’Oscars en 1962 (meilleur réalisateur et meilleur film) pour l’adaptation d’un autre « Broadway musical » : West Side Story. Peu enclin à s’engager dans la réalisation d’une nouvelle comédie musicale, Wise finit par accepter étant las d’attendre les autorisations de tournage du gouvernement chinois de Tchang Kaï-chek pour son ambitieuse production de La Canonnière du Yang-Tse (qu’il réalisera juste après).

Séances

Commentaires   

+1 #1 marc 16-10-2016 08:17
Bonjour, est-ce bien la version 100% V.O de la Mélodie du Bonheur que vous proposez à partir du 19? PS: cette sortie tombe à point en hommage à deux comédiennes emblématiques du film décédées cette année (Charmian Carr et Marni Nixon)
Citer